Charge mentale : le compte Instagram @taspensea vous soutient

La charge mentale est un principe sociologique, un poids psychologique qui absorbe tout notre temps et notre énergie. Elle est perçue par beaucoup d’entre nous comme une normalité. Nous la subissons en silence, sans pouvoir la nommer. Supportée par les femmes, ignorée par les hommes, nous vous expliquons ici le concept de « charge mentale ». Véritable soutien, le compte Instagram aux 150 000 abonnés, @Taspensea, vous accompagne et publie bon nombre de témoignages, d’explications, et de précieux conseils. 

La charge mentale, késako ?

La charge mentale est un concept introduit en 1984 par la sociologue française Monique Haicault. Dans son article intitulé « La gestion ordinaire de la vie en deux », elle y parle notamment de la double journée de la femme. Une journée sans fin où s’entremêlent vie professionnelle et responsabilités familiales. La chercheuse québécoise, Nicole Brais, de l’université de Laval, nous donne sa définition de la charge mentale :

Il s’agit du travail constant et incontournable de gestion, d’organisation et de planification de la bonne marche de la maison et qui a pour objectif la satisfaction des besoins de chacun. Cela concerne principalement les femmes en couple avec au moins un enfant, ayant une activité professionnelle »

Nicole Brais, chercheuse québécoise

Elle concerne également, dans une moindre mesure, les femmes seules avec enfants, les pères en garde alternée ou en congé parental. Ce travail consiste à planifier les repas de la semaine, prévoir les courses en conséquence, s’occuper des rendez-vous médicaux des enfants, prévoir les machines à laver en fonction des activités de chacun, etc. Un travail d’organisation auquel s’ajoute les tâches domestiques, car c’est bien connu, les femmes vouent une véritable admiration au dieu Chiffon et à la déesse Poussière. C’est la bande dessinée « Fallait demander », publiée sur Facebook, de la dessinatrice Emma, qui redonne de la visibilité au sujet.

Une charge méconnue, mais bien réelle

@Taspensea partage les témoignages du quotidien de nombreuses femmes. Comment ne pas s’identifier, tant nos histoires se répètent et se ressemblent. Avant d’entendre ce terme et de connaître sa signification, la plupart des femmes ne se rendent pas compte de ce qui pèse sur leurs épaules en termes d’organisation. Nous sommes, pour une grande majorité, victimes de cette pression sans connaître l’existence du concept. Lire ces témoignages sera certainement une révélation pour vous. Prévoir, organiser, ne rien oublier : un stress permanent rythme nos vies. La société patriarcale dans laquelle nous évoluons fait que nous acceptons cette situation, car c’est notre rôle de femme. Mais ce vieux schéma, assignant l’homme à la gestion financière et la femme à celle de la maison, est révolu ! La femme travaille, tout autant que l’homme et souvent plus encore, si on ajoute les tâches domestiques. Ajouter cette organisation supplémentaire induit une surcharge mentale ainsi qu’un épuisement au quotidien.

Exemple de témoignage de charge mentale du compte @taspensea

Le compte @Taspensea, comme une bouée à la mer

Dans un premier temps, lisez ces témoignages, analysez la situation et rendez-vous compte de votre propre charge mentale. Dans un second temps, comprenez le rôle social qu’on impose aux femmes. Ensuite, ayez des arguments pour discuter. Vous le savez, c’est avec le dialogue que l’on résout les problèmes et qu’on trouve des solutions. Le compte @Taspensea nous conseille donc d’échanger avec notre partenaire, de parler avec lui. Il ne faut surtout pas minimiser cette surcharge de travail. Elle induit un sacrifice mettant en jeu à la fois l’harmonie familiale et celui du couple, avec en plus une sexualité qui risque d’en pâtir.

Le maître-mot reste donc le dialogue. Il faut parler, expliquer son mal-être à son compagnon. Ne pas hésiter à lui dire que cette charge invisible vous fatigue et que, vous aussi, vous avez vos limites. Après tout, on vous aime pour ce que vous êtes et non pour ce que vous faites. Il se peut que ces discussions soient électriques, tendues, et que des noms d’oiseaux fusent. Si vous surmontez ensemble ce problème, vous en reviendrez plus fort et plus uni. Cette charge mentale est invisible pour un homme, c’est un concept qu’il aura certainement du mal à comprendre. Laissez-lui le temps qu’il faut, ne le braquez pas. Avec de la patience, du dialogue et beaucoup d’amour, vous y parviendrez. N’hésitez pas à nous parler de votre charge mentale, vous avez la parole dans notre rubrique les courriers du coeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s