Le CBD pour accompagner les femmes atteintes d’endométriose

Alors que le mois de l’endométriose a débuté il y a 10 jours, zoom sur cette maladie particulièrement douloureuse et invalidante. En effet, l’endométriose touche 1 femme sur 10, c’est à dire entre 2 et 3 millions de femmes en France et, par conséquent, fait de plus en plus parler d’elle. Bien qu’il ne soigne pas cette maladie, le cannabidiol peut soulager les douleurs liées à l’endométriose.  C’est ce que déclare sanaē rituals. La jeune marque propose des huiles, thés et infusions à base de cannabidiol pour soulager les femmes atteintes d’endométriose.

Stop aux clichés : les règles ne doivent pas être synonymes de souffrance !

Crédit Sanae Rituals - Twelve Magazine
Crédit Sanae Rituals – Twelve Magazine

Qui n’a jamais entendu cette banalité au cours d’une discussion avec une amie : “Les règles, ça fait souffrir et c’est normal. C’est tout simplement FAUX !

S’il est vrai qu’un inconfort est possible à ce moment du cycle féminin, la douleur doit également être traitée comme un indice. Celle-ci peut être le signe d’une pathologie complexe, plurielle, que l’on appelle endométriose. Cette affection, dont le nom résonne mais dont le vécu reste méconnu, se caractérise par la présence en dehors de la cavité utérine de tissus semblables à la muqueuse utérine. Dans les formes les plus graves, l’endométriose colonise les organes environnants, impactant considérablement le quotidien des femmes qui en sont atteintes. Si le mot s’emploie souvent au singulier, l’endométriose peut prendre différentes formes, qu’elles soient pelvienne, ovarienne ou superficielle. Dans toutes ses déclinaisons, l’endométriose est bien malheureusement gardienne de nombreuses souffrances : douleurs pelviennes, dysménorrhée, dyspareunie (douleurs durant les rapports sexuels), troubles digestifs et parfois même infertilité…  

Une maladie qui peine à être soulagée !

D’après le Ministère des Solidarités et de la Santé, cette maladie touche 1 à 2 femmes sur 10 en âge de procréer, soit 2 à 3 millions de femmes en France.

Son diagnostic, souvent tardif, provoque des douleurs plus ou moins intenses et sévères. Ces douleurs, peuvent aller et venir au cours du cycle menstruel, et sont plus prononcées lors des menstruations. Malgré les avancées de la science en terme de cure, les effets sur la santé physique, psychique et mentale des femmes atteintes d’endométriose peinent à être soulagés. 

Crédits ©sanae rituals

Le cannabidiol, une lueur d’espoir pour soulager les douleurs de l’endométriose ?

Cela fait déjà quelques années que le cannabidiol est observé de près pour ses effets positifs sur les souffrances relatives à l’endométriose. Ce dernier pourrait ainsi jouer un rôle d’alternative douce et plus naturelle que les médicaments pour soulager les douleurs.  

La marque française sanaē rituals, partenaire de toutes les femmes

Leur produit phare Woman, dosé à 30% de cannabidiol, a été conçu spécifiquement pour accompagner et soulager les fluctuations des cycles de la vie d’une femme. Sa composition s’exprime autour du cannabidiol pur, et rien d’autre. Elle se prête à différentes utilisations et offre un réconfort immédiat du bout de sa pipette. Elle soulage rapidement les symptômes du SPM (Syndrome pré-menstruel), les bouffées de chaleur de la ménopause ou les douleurs pelviennes dûes à l’endométriose. 

Crédits : sanaē rituals

En application topique sur le bas-ventre, massée avant apposition d’une bouillotte sur le pelvis, elle diminue les crampes utérines. L’huile Woman 30% de cannabidiol (CBD) dispose d’une action multi-directionnelle pour toute la sphère intime féminine. En plus d’offrir une solution d’appoint pour soulager la souffrance physique, elle permet de diminuer le stress, l’irritabilité, la tristesse que peuvent générer les affections féminines – y compris l’endométriose – qu’elles soient faibles, modérées ou plus intenses.  En prise durable, elle permet une amélioration notable des troubles du cycle féminin, sans accoutumance ni effet secondaire.

A noter : Le cannabidiol ne convient pas à la femme enceinte ou allaitante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s